Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mercredi 22 mars 2017

(Off-Campus #4) The Goal, Elle Kennedy



Titre : The Goal
Série : Off Campus
Auteur : Elle Kennedy
Date de publication : 12 janvier (VO : 26 septembre 2016) 
Éditions : Hugo New Romance
Pages : 475


~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Cette série New Adult, je l'adore ! Elle Kennedy a su mêler parfaitement humour et sexytude en nous servant des bookboyfriends en or ! Pour moi la palme revient à Garrett, talonné de près par Logan et Dean ferme la marche. Sachant que certaines avaient été un peu déçues par ce dernier tome, je n'ai cessé de repousser ma lecture alors que j'ai The Goal entre les mains depuis le 11 janvier et que j'attendais avec impatience cette sortie.
Au final, j'ai adoré Tucker, il est presque parfait ce mec mais j'ai quand même trouvé l'ensemble du roman, un cran en dessous des précédents.

Mes chroniques sur les 3 premiers tomes : 



Une romance explosive mais en douceur


Cette histoire ne commence pas avec un suspense insoutenable puisque qu'elle se déroule sur la même timeline que le tome précédent (du moins pour les 3/4 le l'histoire) et qu'à la fin de The Score, Tucker annonçait à ses copains qu'il allait avoir un enfant avec Sabrina James.
On commence donc cette histoire en repartant en arrière, au moment où Dean vient de rencontrer Allie et que leur histoire n'en est qu'à son début.
C'est d'ailleurs lors d'une soirée au bar avec ce dernier et d'autres membres de la bande des hockeyeurs que Tucker va véritablement rencontrer Sabrina pour la première fois. Il dit que lorsqu'il croise son regard, il dit qu'il ressent une vraie connexion entre eux deux. Mais s'il est un peu la "maman" de la colloc, il n'en reste pas moins un des sportifs sexy plus attiré par les relations d'un soir que par autre chose, du moins pour le moment. Et Sabrina, entre ses études, son projet d'entrer à Harvard, ses deux boulots et sa famille qui craint, elle n'a clairement pas le temps pour une relation et ne conçoit ses relations avec les garçons qu'à usage unique.
Mais le courant va bien passer entre les deux et ils vont se lancer dans une relation bizarre, entre amitié et romance, et lorsque la révélation sur la grossesse de Sabrina arrive, leur relation devient de plus en plus tortueuse. 

Lui est fou d'elle mais a peur de la faire fuir en la brusquant, elle, tombe peu à peu amoureuse de lui mais s'en veut de le "coincer" dans une situation qu'il n'a pas forcément voulu. Elle culpabilise et du coup, passe son temps à le repousser, à refuser qu'il l'aide, qu'il s'implique...
Sabrina était touchante, je ne m’attendais pas à tant de vulnérabilité de sa part mais parfois, j'avais juste envie de la secouer comme un prunier et de lui dire "Mais enfin, ouvre les yeux, tu vois bien qu'il t'aime !!"
Tucker, lui, c'est clairement le prince charmant ! Il fait exactement ce qu'il faut faire, quand il faut le faire. Il veut tellement être avec elle mais il se contente des petites miette qu'elle veut bien lui donner tout en lui montrant constamment, qu'il est présent, qu'il est avec elle.
Et si n'importe qui lui fait une remarque sur elle, sur leur accident ou autre, il prend la mouche devient le chevalier qui va sauver son honneur !

John Tucker est capable de ce genre de patience que je rêvais d'avoir. Il ne m'a pas harcelée pour qu'on se voie. Ni qu'on parle de notre situation. Il a juste patienté, il a attendu que je lui fasse signe. 

Parce que Tucker et Sabrina cachent très longtemps leur relation, Tucker ne passe pas énormément de temps avec ses collocs. D'ailleurs, dans The Score, les garçons passaient justement beaucoup de temps à se demander où disparaissait tout le temps ce dernier. Du coup, bah on a moins de moment franchement drôle entre eux et c'est ce qui m'a le plus manqué. A partir du moment où il leur révèle le pot au rose, c'est nettement plus sympa ! 

J'aimerais que Sabrina puisse se voir à travers mes yeux. Elle est persuadée qu'elle m’entraîne dans une spirale descendante mais, elle a tort.  

Quand on lit beaucoup de romances et particulièrement du New Adult (ce qui est mon cas), on a tendance à retrouver des schémas similaires et là, je n'ai cessé de penser à Jeu d'attirance de Jennifer L. Armentrout que j'ai lu il y a environ un mois. Alors que je ne voulais pas, je me suis mise à faire plein de comparaisons entre les deux et je pense que ça m'a un peu empêchée de savourer ma lecture à 100%. J'ai préféré Tucker à Nick, j'ai préféré la double narration de The Goal à celle à point de vue unique de Jeu d'attirance et pourtant, j'ai eu une préférence pour l'histoire de Stéphanie et Nick...
Peut-être que j'aurais eu un point de vue différent si j'avais lu The Goal en premier... Je ne sais pas.
Toujours est-il que même si c'est un de mes styles de livres préférés, je ne peux clairement pas lire que ça parce que si non, je ne savourais plus autant ces histoires de badboys en rédemption, de sportifs sexy, etc... que affectionne tellement.

Et malheureusement, une nouvelle fois, je déplore les erreurs de traductions chez Hugo New Romance... Entre la première apparition Karine devient Carin et la petite soeur de Dean, doit son nom traduit entre les tomes 3 et 4 où Summer devient Eté. Certes, ce n'est pas la même personne qui a traduit les deux romans mais je trouve ça un peu gros quand même...
C'est frustrant parce que comme c'est récurant dans cette maison d'édition, on en vient presque à "chercher les erreurs"...


Bilan

Je suis assez nostalgique de dire au revoir à Garrett, Logan, Dean et Tucker... J'ai eu de sacrés éclats de rire avec ces quatre là et je pense que je relirai leurs aventures ! 
Ce quatrième tome est peut-être un peu moins drôle que les trois précédent mais il est tout aussi addictif ! J'ai bien aimé la relation Tucker/Sabrina qui se développe comme s'ils marchaient sur des oeufs malgré leur grande attirance. Ils sont mignons et touchants. 
Mes passages préférés resteront ceux où les 4 hockeyeurs sont rassemblés à faire de grandes discussions philosophique (ou pas ^^) !  

Allez, on se quitte avec une bonne nouvelle : dans les remerciements, Elle Kennedy affirme qu'elle reviendra bientôt avec un spin off !! Je me demande s'il sera consacré à un personnage que l'on connait déjà ou sur un nouveau... Si c'est la première solution et que j'ai voix au débat, je pencherai sur Fitzy ♥




C : un sportif

Bonne fin de journée 

8 commentaires:

  1. J'ai pour le moment lu que le premier tome que j'ai adoré et j'ai hâte de continuer la saga ^^
    Contente que tu ait aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette saga est une vraie réussite !! J'ai adoré et je pense que je la relirai avec plaisir

      Supprimer
  2. Une de mes sagas romance chouchou. Je suis totalement d'accord avec ta chronique. Une saga rempli d'humour et de bonne humeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je me relierai bien la série !!

      Supprimer
  3. même si les avis sont plutôt sympa, je ne pense pas m'y pencher car il a tellement sorti de roman dans le même genre dernièrement, qu'ils ont juste perdu mon intérêt pour ces derniers... Dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon genre de livre préféré alors je suis contente qu'il y en ai plein justement !

      Supprimer